Que ce soit pour améliorer votre capacité de mémoire ou créer de nouvelles connexions neuronales, la recherche scientifique sur le cerveau prouve que les 9 activités qui suivent sont efficaces !

Le yoga

Il allie en effet travail de la respiration, de posture mais aussi les effets positifs de la méditation. Les scans du cerveau démontrent désormais que le yoga change la chimie du cerveau dans un sens de positivité. Il aide de plus à améliorer le niveau de votre matière grise dans des zones du cerveau en lien avec la modulation de la douleur.

Ainsi, en 2015, des chercheurs de l’université McGill ont montré que la persistance de l’effort est tout aussi importante. Cette étude démontre l’impact positif du yoga sur le développement du cortex gauche du cerveau et ses effets sur :

  • le contrôle moteur
  • la perception
  • les fonctions cognitives
  • les relations interpersonnelles
  • le comportement social
  • l’ émotion et la prise de décision

Jongler

Tout d’abord, il apparaît clairement que jongler améliore la coordination entre l’œil et les mains. Mais c’est encore plus incroyable lorsque l’on sait ce qu’il se passe à l’intérieur du cerveau. Non seulement ça augmente votre matière grise, mais ça aide aussi à augmenter le nombre de connexions cellulaires ! En 2009, des scientifiques d’Oxford ont de plus démontré que ça augmentait également la matière blanche du cerveau. Elles concernent les cellules nerveuses qui servent de connexion entre les cellules neuronales.

Ainsi, dans cette étude, un groupe a jonglé 30 minutes par jour pendant 6 semaines alors qu’un autre n’a eu aucune activité particulière. Le groupe qui avait jonglé a augmenté sa matière blanche, et ce, peu importe le niveau de jonglage atteint ! Cela concerne une partie bien spécifique du cerveau: le lobe pariétal. Il est en effet impliqué dans le développement de la proprioception, de la conscience spatiale et le sens du toucher.

Méditer

La compassion, la mémoire et le stress sont 3 points que développe la méditation guidée. Et pour qu’un scan IRM ( imagerie par résonnance magnétique) puisse le détecter, il vous suffit d’une pratique de 8 semaines ! Il est donc conseillé de pratiquer notamment la méditation de pleine conscience qui implique une meilleure conscience du moment présent et nous tourne vers une vision plus instantanée de nos vies .

Ainsi , des images IRM montrent nettement une augmentation de la densité dans les centres de la mémoire, de la compassion et de l’apprentissage . Et tout cela avec une simple pratique de 27 minutes de méditation chaque jour pendant 8 semaines.

Apprendre à jouer d’un instrument ( particulièrement à un jeune âge )

Apprendre à jouer de la musique augmente littéralement la taille de votre cerveau. Et c’est d’autant plus vrai lorsque vous commencez avant l’âge de 7 ans. En fait, des scientifiques testent l’utilisation de la musique pour améliorer les capacités d’apprentissage. Et les conclusions sont étonnantes ! L’apprentissage de long terme d’un instrument de musique résulte avec une meilleur intégration sensorielle des informations par l’ouï, la vue et le toucher.

Mais alors, comment ça marche ? L’improvisation liée à l’apprentissage d’un instrument améliore la capacité à connecter le cerveau droit et gauche du fait d’un entraînement intensif de long terme.

Manger des oméga 3 de bonne qualité

Une étude de 2014 publiée dans Neurology explique le lien entre une circulation d’oméga 3 dans le corps avec une augmentation de la taille du cerveau . Ainsi, le groupe avec un montant d’EPA et de DHA plus grand a une taille d’hippocampe 2.7 fois plus grand que le groupe en manque d’omégas 3. A noter que l’hippocampe est une partie du cerveau située dans les lobes temporaux qui est impliqué dans le processus de la mémoire et de la situation spatiale.

Je recommande souvent la prise d’omégas 3 et cette article le justifie d’autant plus . Le mieux est en effet de le prendre sous forme alimentaire avec les poissons gras ou encore les huiles comme l’huile de lin. Mais si cela ne suffit pas, il existe de bons compléments en gélules afin de compléter votre apport alimentaire.

Voici une vidéo Youtube sur les omégas 3 : https://youtu.be/TqEuAGwDEqk

Le sexe

L’activité sexuelle est liée à la fabrication de nouveaux neurones. Dans une étude animale, l’Université du Maryland a démontré que l’activité sexuelle améliorait les fonctions cognitives et activait la neurogénèse, c’est-à-dire la création de nouveaux neurones.

Le cardio

L’exercice physique aérobique augmente significativement les matières grises et blanches du cerveau ! Courez un peu tous les jours si vous souhaitez avoir des résultats. Même si je suis particulièrement adepte du HIIT, il semblerait que l’effet ne soit pas le même qu’un exercice cardio d’endurance.

Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent est très populaire en ce moment mais je ne le recommande pas à tout le monde. Cependant, pour ceux dont le JI est une habitude régulière et bien ancrée, il est démontrée qu’il favorise la croissance des neurones et leur protection, entre autres effets sur le poids par exemple.

En somme, si vous voulez booster votre cerveau, je vous conseille les choses suivantes :

  1. Mangez des repas en pensant aux omégas 3
  2. Pratiquez une activité sportive d’endurance
  3. Pensez à pratiquer une méthode de relaxation de votre choix ( et pas forcément le yoga )
  4. N’arrêtez jamais d’apprendre de nouvelles disciplines, quel que soit votre âge ! C’est l’occasion de vous lancer dans un sport que vous avez toujours rêvé d’apprendre ou de jouer enfin de la guitare !

En attendant, n’hésitez pas à en apprendre plus sur votre santé et rejoignez cette formation offerte d’1h pour atteindre la santé globale en 5 vidéos !