L’huile d’olive est une variété d’huile alimentaire, à base de matière grasse végétale extraite des olives lors de la trituration dans un moulin à huile. Elle est un des fondements de la cuisine méditerranéenne et peut être, sous certaines conditions, bénéfique pour la santé.

Voyons ensemble tout ce qu’il faut vraiment savoir sur l’huile d’olive et pourquoi est-elle bonne pour la santé.

L’HUILE D’OLIVE ET LE MONDE

À l’échelle mondiale, 97,11 % de la production d’huile d’olive provient du bassin méditerranéen où se trouvent les pays traditionnellement producteurs. 70,8 % de la production planétaire provient plus précisément des pays de l’Union européenne et principalement de l’Espagne, la Grèce et l’Italie. Mais l’huile d’olive est désormais produite tout autour du globe et des oliviers sont cultivés aux États-Unis, dans une grande partie de l’Amérique du Sud et même en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Les principaux pays producteurs d’huiles d’olive (campagne 2020-2021)

 Production en tonnes
(prévisionnelle)
Évolution par rapport à la campagne 2019-2020
Production mondiale3 197 000-0,3 %
Espagne 1 596 000+42 %
Grèce265 000-4 %
Italie 255 000-30 %
Turquie210 000-7 %
Maroc160 000+10 %
Tunisie120 000-66 %
Syrie115 000-4 %
Portugal100 000-29 %
Reste du Monde376 000-18 %

Source : COI (Conseil Oléicole International)

Une huile particulièrement intéressante

Tout d’abord, ce qui fait de l’huile d’olive un produit intéressant est sa richesse en acides phénoliques. En effet, ces actifs ont de nombreux effets positifs sur la santé . Ainsi, ils agissent positivement sur certains mécanismes physiologiques :

  • les lipoprotéines plasmatiques qui permettent de décomposer les acides gras en albumine vers les tissus
  • prévient des dommages oxydatifs
  • contre les marqueurs de l’inflammation
  • fonctions cellulaires
  • activité antimicrobienne

Mais plus que cela, nous pouvons recenser 10 effets bénéfiques sur la santé beaucoup plus précis.

5 bénéfices santé de l’huile d’olive

Protège la santé cardiaque

Une étude de 2018 montre qu’un régime riche en acides gras mono insaturés ( AGMI ) aide à réduire le taux de LDL , le mauvais cholestérol. Mais aussi permet d’augmenter le taux de bon cholestérol ( HDL ). De plus, riche en polyphénols, l’huile d’olive a une action anti inflammatoire.

Aide à lutter contre le cancer

Grâce à sa haute teneur en anti oxydants, l’huile d’olive aide à lutter contre les cancers grâce à son action positive sur le renforcement du système immunitaire.

Aide à la perte de poids et à la prévention contre l’obésité

Tout d’abord, le bon gras de l’huile d’olive aide à réduire une hormone reliée à la prise de poids : l’insuline . De plus, les gras en général sont vraiment utiles à la sensation de satiété, bien plus que les sucres, ce qui permet de prévenir des comportements qui mènent à l’obésité.

Soutient la santé du cerveau

Le cerveau est largement fait d’acides gras et nous en avons besoin en plutôt bonne quantité chaque jour pour être performants. Cela fait donc sens de dire que l’huile d’olive contribue à plus de concentration et de mémoire. Enfin, elle prévient des maladies neurodégénératives liées à l’âge.

Lutte contre les troubles de l’humeur et la dépression

En fait, l’huile d’olive intervient dans le mécanisme de production des hormones du bonheur . En effet, elle prévient des dysfonctionnements des neurotransmetteurs ; mais elle agit aussi sur une diminution du stress et de l’anxiété.

Ainsi, une étude de 2011 montre qu’un régime haut en AGMI a une corrélation inverse avec les risques de dépression. De la même manière, une consommation de gras trans a une relation linéaire avec les risques de dépression. C’est donc les bons gras de l’huile d’olive qui provoquent ces effets.

Mais ce n’est pas tout, nous pouvons encore citer 3 autres bénéfices prouvés scientifiquement :

  1. ralentissement du vieillissement
  2. aide à protéger des risques de diabète
  3. moins de risques de cancer du sein

Guide d’achat d’une bonne huile d’olive

L’origine

Tout d’abord, la mention de la provenance est obligatoire sur l’étiquette des huiles commercialisées dans l’Union européenne. Elle indique à la fois l’origine des olives et le lieu de production de l’huile. Le consommateur n’est pas forcément mieux informé pour autant, car la plupart des produits proposés dans le commerce sont des mélanges d’huiles de diverses provenances (Espagne, Italie, Grèce, Tunisie…) reconnaissables à des mentions comme « huiles d’olive de l’Union européenne » ou même « assemblage d’huiles d’olives originaires de l’UE et non originaires de l’UE » (autant dire le monde entier !). L’indication d’un pays d’origine unique n’apporte pas forcément plus de précision, notamment lorsqu’il s’agit de très gros producteurs d’huile d’olive comme l’Espagne (qui pourvoit à elle seule environ 50 % du marché mondial), l’Italie ou la Tunisie, où tous les niveaux de qualité coexistent.

Toutefois, si l’on recherche une huile typée, le mieux est d’orienter son choix vers des produits bénéficiant d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) ou protégée (AOP), qui garantit le lien entre le produit et son terroir, entendu au sens large (sol, climat, savoir-faire). On compte près d’une centaine d’appellations d’origine en Europe, dont 42 en Italie, 26 en Espagne et 8 en France.

Les 8 appellations françaises d’origine protégée ( AOP )

  • Corse
  • Nîmes
  • Nyons
  • Vallée des Baux-de-Provence
  • Haute-Provence
  • Aix-en-Provence
  • Nice
  • AOP huile d’olive de Provence

Bio ou pas bio ?

Les huiles d’olive portant le logo AB se multiplient dans les grandes surfaces. Mais attention, si la certification « agriculture biologique » garantit l’absence de traitement chimique des olives, elle n’a pas d’impact sur la qualité gustative de l’huile, ni sur la présence des autres contaminants à savoir les huiles minérales et certains plastifiants.

Cependant, les méthodes de culture bio limitent drastiquement la présence de résidus de pesticides. Toutefois, les huiles d’olive conventionnelles affichent habituellement des taux de contamination par des résidus de pesticides assez bas par rapport aux autres cultures fruitières ou légumières.

Voilà les amis ! Consommez donc quotidiennement de l’huile d’olive plutôt que celle de tournesol. Et choisissez là bio et extraite à froid de préférence !

Alex Win