Sélectionner une page

Niché dans votre tube digestif , un candida peut rester longtemps silencieux. Mais quand il se développe, il devient redoutable et cause des troubles nombreux et variés. Il touche en effet le ventre, la tête, la peau…et attaque le sytème immunitaire. Voyons comment mettre fin naturellement à ce mal qui touche de plus en plus de personnes.

Manifestations et symptômes d’une candidose

  • Mycoses récurrentes vaginales, anales, digestives et cutanées
  • Faiblesses immunitaires: infections à répétition, apparition d’allergies ( asthme,eczéma…), intolérances alimentaires, maladies auto-immunes
  • Problèmes digestifs: ballonnements, inconfort digestif général, gaz intestinaux, diarrhées, crampes d’estomac, reflux acide, syndrôme de l’intestin irritable
  • Troubles neuropsychiques : difficultés de concentration, brouillard cérébral, anxiété, dépression, perturbation de la mémoire et de l’humeur
  • Problèmes respiratoires
  • Douleurs chroniques : fibromyalgie, musculaires, articulaires…
  • Troubles alimentaires
  • Fatigue chronique

Détecter une candidose n’est finalement pas aisé. Il n’existe en effet aucun examen fiable à 100 %. Finalement, le meilleur outil de dépistage demeure le questionnaire établi par le Dr Besson qui permet d’évaluer avec une grande précision la possibilité d’une candidose. Quoi qu’il en soit, cette liste de symptômes peut vous aider à détecter si vous êtes sujets à cette candidose.

Les 6 causes de développement d’un candida

Généralement, l’association de deux facteurs ci-dessous est en effet suffisante pour favoriser son expansion.

  1. Les médicaments et en particuliers les antibiotiques
  2. Du sucre et une alimentation déséquilibrée
  3. La pilule contraceptive et les modifications hormonales
  4. Un terrain acidifié
  5. Une baisse ou un dérèglement imunitaire
  6. Le stress

La diète anticandidose

Tout d’abord, réduire le sucre dans son assiette prive le candida de la nourriture dont il a besoin pour proliférer. C’est une étape fondamentale pour reprendre le contrôle sur la levure. En attendant quelques semaines, il convient toutefois de respecter ces règles alimentaires qui vous aideront grandement !

A fuir

  1. Eliminer le sucre et les aliments industriels
  2. Modérer la consommation d’alcool
  3. Eviter le lait et les produits laitiers
  4. Supprimer les céréales à gluten car le lien entre candidose et gluten a été formellement prouvé!
  5. Limiter les fruits, sauf ceux à faible teneur en sucres comme les baies
  6. Eviter les légumes riches en amidon comme la carotte, la betterave, le panais et la pomme de terre

A privilégier

De plus, certains aliments présentent en effet de remarquables propriétés antifongiques et ont démontré leur activité contre le candida. Nous recommandons donc de les consommer tous les jours dans le cadre d’un régime anticandida:

  • l’huile de noix de coco
  • l’ail et les oignons
  • les crucifères
  • certaines épices : curcuma, gingembre, piment de Cayenne, cannelle, clou de girofle

Restaurer le microbiote

De même, des probiotiques sont nécessaires pour améliorer l’écosystème intestinal et combattre le candida. Les bonnes bactéries vont en effet se trouver en concurrence directe avec la levure au sein de l’intestin. Pendant ou après un traitement antibiotique, l’ajout de probiotiques est une stratégie de prévention efficace. De même, après le traitement antifongique classique d’une mycose, les probiotiques permettent d’améliorer l’efficacité des médicaments et de prévenir une résurgence de la maladie. Ainsi, pour le traitement d’une candidose chronique, certaines souches limitent très significativement la prolifération intestinale du candida. Ainsi il y a : les bifidobacterium et les lactobacillus, en particuliers le lactobacillus helveticus candisis. Les probiotiques servent de carburant aux bonnes bactéries du microbiote. On les trouve dans la plupart des légumes.

Les antifongiques naturels

Enfin, un certain nombre de plantes ont une action anticandida bien connue. Elles sont de plus généralement proposées avec la prise d’huiles essentielles. Leurs propriétés conjointes sont indispensables pour lutter. Il est recommandé d’alterner des cures durant 10 à 20 jours en variant les produist de la liste ci-dessous:

  1. Curcuma
  2. Réglisse
  3. Extrait de pépins de pamplemousse
  4. Propolis
  5. Lapacho
  6. Ail
  7. Echinacée
  8. Huile essentielle de tea tree
  9. HE d’Origan
  10. HE de Cannelle
  11. HE de Clou de girofle

Voilà les amis de quoi vous faire un petit programme efficace contre cette infection ! Partagez avec vos amis et votre famille et prenez soin de vous,

VISIONNER LA VIDEO DE CET ARTICLE ICI

A votre santé,

L’équipe Naturoshape