Sélectionner une page

Bonjour les amis! Aujourd’hui, nous allons voir deux études qui montrent l’importance de la consommation d’omégas 3 dans la prévention des cancers . En effet, les omégas 3 des poissons gras améliorent les chances de survie en cas de cancer colorectal, mais ce n’est pas tout…

Cancer colorectal et poissons gras

Tout d’abord, un étude nous montre qu’une alimentation riche en omégas 3 pourrait être un véritable atout pour contrer le redoutable cancer colorectal. Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’hôpital général du Massachussets ont suivi 170 000 personnes. Ainsi, des questionnaires réguliers permettaient d’enregistrer les informations relatives à leur état de santé et à leurs habitudes de vie.

Au cours de cette période, la maladie a frappé 1659 membres de ce groupe. Et les scientifiques ont constaté qu’en fonction de leurs habitudes alimentaires, tous n’avaient pas les mêmes chances de survie. En effet, les personnes consommant au moins 0,3 g d’oméga-3 d’origine marine par jour avaient un risque de décès réduit de 41 % par rapport à celles qui en consommaient 0,1 g. De plus, après le diagnostic de la maladie, une augmentation d’apport d’au moins 0,15 g par jour se traduisait par une réduction de risque de décès de 70 %.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ETUDE

Cancer et noix : le lien qui fait chuter les récidives

Par ailleurs, des chercheurs montrent que les personnes qui consomment plus de 60 g de « noix » par semaine réduisent de 42 % le risque de récidive de cancer. De plus, ils diminuent de 57 % la probabilité d’y succomber en général!

Quelles sources privilégier ?

Le choix est vaste pour ce qui est des « noix ». Vous avez les amandes, noix, noix de pécan, pistaches, noisettes, noix de cajou. Mais pas les cacahuètes, considérées comme des légumineuses. De même, pour les poissons gras . On peut se tourner les petits poissons des mers froides. Ainsi vous avez: sardines, maquereaux, harengs ou anchois. Ils permettent de tirer bénéfice de ces composés sans ingérer de polluants qui se concentrent dans les plus grosses espèces. Enfin, opter pour les huiles végétales qui en contiennent, l’huile de colza, de cameline ou de lin !

Voilà les amis : deux études importantes qui rappellent l’impact de notre alimentation sur la santé! Mangez sain, mangez gras !

VISIONNEZ LA VIDEO DE CET ARTICLE

A votre santé,

L’équipe Naturoshape